mardi 29 décembre 2009

«Témoin de mon temps»

"Elie Wiesel de retour au pays après plus de 60 ans d'absence
Elie Wiesel, qui n’a eu de cesse tout au long de sa carrière d’être le témoin de son temps et le garant de la mémoire des victimes de l’Holocauste, était récemment de passage à Budapest, non sans émotion.
Wiesel, prix Nobel de la Paix, ovationné tout au long de son discours devant une foule en liesse était ému en revenant dans son pays après plus de 60 ans d'absence. Durant sa visite de deux jours, il s'est rendu au Parlement à côté duquel il a tenu une conférence de presse. Sa visite dans ce quartier n'était pas sans rappeler le souvenir des Justes qui ont sauvé la vie de Juifs persécutés en 1944, comme Wallenberg et Carl Lutz, dont Elie Wiesel écrivait qu’ils sont arrivés trop tard pour les communautés juives de province, et surtout celles de Transylvanie. «Trop tard pour empêcher Eichmann de faire marcher les moulins de la mort à Auschwitz»." La suite de l'article sur le Journal francophone de Budapest du 28 décembre 2009

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire