mardi 26 mars 2013

La Hongrie évoluera lorsqu’elle laissera son passé derrière elle

"La Hongrie stagne dans une phase de développement postcoloniale, non pas seulement à cause de la montée en puissance de la droite, mais également en raison d’éternels conflits internes et d’une vision élégiaque de son passé.
Budapest vit 24h/24. Les endroits où aller sont multiples : de la taverne hongroise basique Söröző, aux boites plus très populaires mais très chères. Quelque soit votre choix, vous pourrez à loisir atténuer votre gueule de bois à l’aide d’un bon kebab dès les premières heures du matin. Ces échoppes sont omniprésentes, et la plupart de leurs propriétaires sont des immigrés. Lorsque je demande aux Hongrois comment ils se sentent dans leur pays, la plupart répondent qu’ils s’y sentaient mieux « avant ». " La suite sur cafebabel.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire