mercredi 11 juin 2014

Alain Planès : une voie royale pour apprécier le piano de Bartók

ressentit une véritable choc lorsqu’il entra en contact avec l’authentique musique paysanne hongroise. Les Quatorze Bagatelles pour piano concrétisent cette rencontre majeure en 1908. Elles portent les stigmates d’une brutale métamorphose et propulsent le compositeur au sein de la famille des grands compositeurs du 20e siècle. Cette avancée moderniste poussa le pianiste virtuose et compositeur italo-allemand Ferruccio Busoni à s’exclamer : « Enfin quelques chose de vraiment nouveau. » La suite sur resmusica.com

Béla Bartók (1881-1945) : Suite de danses ; Quinze chants paysans hongrois (extraits) ; Sonate pour piano ; Six danses populaires roumaines ; Quatorze bagatelles. Alain Planès, piano. 1 CD Harmonia mundi HMC 903123 .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire