jeudi 26 juin 2014

Le mépris du gouvernement hongrois pour la société civile

"Le gouvernement hongrois continue de démontrer son mépris à l’égard la société civile. Dernièrement, les autorités ont pointé du doigt les ONG qui reçoivent des fonds du gouvernement norvégien.
Ces réclamations sont liées au différend actuel opposant les deux gouvernements, avec Budapest qui accuse Oslo d’interférer dans les affaires politiques hongroises en finançant des organisations de la société civile hongroise.
Le 19 juin, l’Union hongroise pour les libertés civiles (l’une des principales organisations hongroises de défense des droits humains), la NANE (une organisation de défense des droits des femmes), ainsi que Transparency International, K-Monitor et Atlatszo (trois organisations anti-corruption) ont reçu des lettres du Bureau de contrôle gouvernemental (KEHI) en charge des inspections financières, pour leur demander de fournir des informations sur leurs activités financées par des fonds norvégiens. On ignore encore combien d’autres organisations ont reçu ce type de lettre." La suite sur hrw.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire