lundi 2 juin 2014

Bilan du championnat hongrois de football

Pour la septième fois en  dix ans, Debrecen a été sacré champion de Hongrie. Il a fallu attendre l'avant-dernière  journée pour que le titre soit officialisé. En mai, le club de la deuxième ville hongroise a inauguré son nouveau stade par une victoire. Loki s'impose ainsi comme le club hongrois de la décennie. 
L'équipe de l'académie Puskás a aussi reçu un nouveau stade, dans le village de Felcsút. Cette académie est l'ancienne réserve de Videoton, le club de Székesfehérvár. On y forme des jeunes clairement dans l’espoir de trouver le nouveau Puskás.
Cette année, László Lencse s’est relancé. Ce jeune homme de vingt-cinq ans a inscrit la bagatelle de quinze buts et a aidé l'académie Puskás à se maintenir.
Mezőkövesd, l’autre promu et Kaposvár, la lanterne rouge n’y sont pas parvenus.
Rappelons que l'OTP Bank Liga compte seize clubs, et que les deux derniers sont rétrogradés. Le premier participe au deuxième tour préliminaire de la Ligue des Champions. Le deuxième et le troisième participent aux tours préliminaires de la Ligue Europa, tout comme les deux vainqueurs des coupes nationales. 2014 est une année à succès pour Diosgyőr. Vainqueur de la coupe de la Ligue, le club de cette petite ville jouxtant Miskolc a aussi atteint la finale de la Coupe de Hongrie. Mais c’est Újpest qui l’a emporté aux tirs aux buts.
Győr est le dauphin de Debrecen. Et le troisième est Ferencváros. Le quatrième est Videoton, dont l’entraîneur portugais, José Gomes part en cette fin de saison. Plusieurs joueurs lusitaniens sont talentueux. Citons par exemple Zé Luis. Le défenseur international Roland Juhász a aussi réalisé une grande saison.
Attila Simon et Nemanja Nikolics meilleurs buteurs
Les meilleurs buteurs du championnat jouent à Paks, ville célèbre pour ses centrales nucléaires et à Videoton. Ils s’appellent Attila Simon et Nemanja Nikolics et ont tous deux inscrit dix-huit réalisations. Ils succèdent au palmarès au Français Adamo Coulibaly, qui joue désormais à Lens
La capitale, Budapest, compte quatre clubs dans l'élite. MTK, qui a été racheté par la famille Deutsch, était longtemps mal classé, et a même été relégable, mais est bien revenu en battant notamment Ferencváros, Debrecen et Újpest. Recruter l'attaquant hongrois expérimenté, Sándor Torghelle, fut un pari gagnant. MTK finit huitième
Honvéd, l'ancien club de Puskás fait une saison honnête et finit neuvième. Par contre, Újpest a lâché du lest à la fin et est plus proche de la zone rouge que des places d'honneur. Les violets et blancs ont privilégié la coupe de Hongrie.
De nombreux nouveaux stades en Hongrie
Quant à leur rival historique, Ferencváros, club le plus titré en Hongrie, avec 28 couronnes, il s'est adjugé la troisième place. Fradi aussi aura droit a un stade flambant neuf. 
Le gouvernement investit beaucoup dans le football. Il s'agit du programme Bozsik. Alors, les représentants hongrois en coupe d'Europe s'en sortiront peut-être mieux en 2014 que lors de l'été 2013.

Grégory Sabadel et Michaël Lefebvre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire