samedi 16 janvier 2016

Budapest déploie les grands moyens pour favoriser la natalité"

"Nous aimerions que nos filles considèrent que le paroxysme de l’accomplissement de soi est de nous faire des petits-enfants." Ces paroles, tenues par László Kövér dans l’hémicycle en décembre, n’ont pas manqué de susciter une vive polémique en Hongrie. Sa chevelure longue et rebelle a été coupée il y a quelques années, mais la moustache est restée. A 56 ans, le président du Parlement incarne cette garde vieillissante du Fidesz, le parti au pouvoir, qui tente d’imposer sa révolution conservatrice à une population pas assez réceptive à son goût." La suite sur lalibre.be (version abonnés)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire