mercredi 13 janvier 2016

Drôle d’attelage eurosceptique

"La Grande-Bretagne et la Hongrie ne sont plus les seuls poils à gratter de l’Union européenne. La Pologne, qui a pourtant bénéficié, comme aucun autre pays, de la politique de convergence et du fonds social européen, les a rejoints.
Installés en novembre, les nationaux populistes du parti Droit et Justice (Pis) sont en train de dynamiter l’Etat de droit à Varsovie, comme l’avaient fait avant eux Viktor Orban et le Fidesz à Budapest. En ligne de mire: la culture, la justice et la presse indépendantes." La suite sur tdg.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire