jeudi 7 janvier 2016

Le réseau social des amateurs de bouffe qui détestent le foodporn

"Imaginée par un ancien expat’ magyar en panne de nourriture maison, l’appli Piqniq propose de partager sa popote entre connaissances et ses meilleures histoires culinaires. L’idée : faire ami-ami autour d’un goulash ou d’une salade composée.
(De Budapest) On commence à connaître le truc. Un jeune actif, soit BCBG sorti de HEC, soit du genre geek intello pressé, s’aventure à l’étranger, pioche une idée dans sa vie de déplacé temporaire et la convertit en business.
Voilà trait pour trait le profil de Tamás Kiss, ex-consultant à binocles souvent éloigné de la Hongrie pour des raisons pro et beaucoup moins souvent satisfait de ses repas pris très très souvent à l’arrache.
Le cadre voulait découvrir ses voisins via leurs frigos. Il a pondu un simili-Facebook, appelé Piqniq et axé bonne chère." La suite sur rue89.nouvelobs.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire