jeudi 21 janvier 2016

En Hongrie, les limites du travail d’intérêt public pour les Roms

"Dans les villages de Hongrie comme sur les grands chantiers de la capitale, il est difficile de les manquer : vêtus d’uniformes et de gilets jaune fluo, ils balaient les rues, arrachent des broussailles, retapent des bâtiments. Ce sont les « Közmunkas », les travailleurs communaux, payés en dessous du smic : ils gagnent 50 000 forints nets (158 euros) par mois pour accomplir des tâches d’intérêt public. S’ils refusent, ils n’ont plus droit pendant trois ans aux allocations sociales." La suite sur lemonde.fr (version abonnés)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire