jeudi 25 février 2016

Censuré au nom du "politiquement correct"

"Une maison d’édition belge a retiré de la vente et du débat public les analyses juridiques du professeur Trocsanyi, devenu ministre de la Justice dans le gouvernement hongrois. Pas correct. Une opinion de Bertrand Mathieu (professeur à l'Ecole de droit de la Sorbonne, Université Paris I - Vice-président de l'Association internationale de droit constitutionnel).
Les mésaventures subies par la publication de la version en langue française d’un ouvrage d’un professeur de droit hongrois justifient une réflexion sur ce que devient la liberté d’expression." La suite sur lalibre.be

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire