lundi 15 février 2016

Les possibilités de retour au Canada sont minces pour des réfugiés roms

"Des défenseurs de réfugiés tentent de faire revenir au Canada des centaines de Roms de Hongrie qui ont été expulsés du pays après avoir été mal représentés par leurs avocats. Trois membres du Barreau de l'Ontario ont été sanctionnés après avoir fraudé l'aide juridique ou escroqué des demandeurs d'asile roms.
Les trois avocats, Viktor Hohots, Erzsebet Jaszi et Josef Farkas, avaient pris en charge des milliers de demandes d'asile de familles roms hongroises. Selon l'Alliance romani-canadienne, ils s'occupaient à eux seuls de 80 % des réfugiés roms en Ontario de 2008 à 2012.
Ils ont été reconnus coupables d'avoir manqué à leur devoir de traduire les documents de leurs clients, de présenter les preuves de leur persécution en Hongrie et de comparaître en leur nom devant la commission de l'immigration et du statut de réfugié. Ils leur avaient même soutiré de l'argent en sachant bien que leur demande serait rejetée. Leurs honoraires s'élevaient en moyenne à 5 000 $ par dossier." La suite sur radio-canada.ca

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire