mercredi 17 février 2016

Pour les réfugiés, «la Hongrie n’a rien donné, pas même une couverture»

"Athènes dénonce la Hongrie, qui n’aide en rien l’accueil de réfugiés. Mais participe à la construction d’une barrière à la frontière gréco-macédonienne.
Lors d’une interview avec le journal hongrois Népszabadsàg, Nikos Xydákis, ministre adjoint des Affaires étrangères grec, se demande pourquoi Budapest insiste pour imposer sa vision de la gestion de la crise des réfugiés, alors que « nous n’avons jamais critiqué la politique du Premier ministre hongrois, Victor Orbán ».
Le 15 janvier, les dirigeants du groupe de Visegrád se sont réunis à Prague pour un mini-sommet de préparation au sommet européen des 18 et 19 février." La suite sur euractiv.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire