mardi 10 janvier 2017

La culture en Hongrie à la fin des années 1980

"Par Philippe Gustin
S’il est un domaine où la Hongrie au-delà des changements de régime a conservé un fort tropisme, c’est bel et bien la culture. Le Budapest de la fin de l’ancien régime proposait déjà une offre très riche pour le lecteur, le mélomane, l’amateur d’art plastique, le passionné de théâtre ou le cinéphile.
Naturellement, la musique était plus accessible pour moi au début de mon séjour. Je devins un abonné fidèle de l’académie de musique où on pouvait écouter de grands solistes comme le tout jeune Zoltán Kocsis qui vient de nous quitter. La réputation de Budapest était telle que la ville accueillait des étudiants du monde entier mais aussi des festivals de printemps puis d’automne qui proposaient une programmation plus qu’honorable avec de nombreux artistes étrangers." La suite sur hu-lala.org

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire