jeudi 5 janvier 2017

Le Donald Trump européen s'appelle Viktor Orbán

"Le Premier ministre hongrois affirme «protéger la civilisation chrétienne» face aux attentats islamistes, manifeste un respect très relatif de la liberté de la presse et lorgne avec admiration de l'autre côté de l'Atlantique.
A priori, c’était dans la poche. Le 2 octobre dernier, les Magyars devaient refuser massivement par référendum les quotas de migrants envisagés par Bruxelles pour mieux dispatcher le flux de réfugiés. Des milliers de panneaux, de pubs dans les quotidiens, de spots et de fascicules gouvernementaux annonçaient l’Apocalypse si les citoyens boudaient les urnes. Les sondages prédisaient un «non» écrasant mais au lieu de ça, Viktor Orbán s’est pris un camouflet: participation sous les 50%, scrutin invalidé." La suite sur slate.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire