lundi 27 novembre 2017

Benedek Totth : abus à Budapest

"« Comme des rats morts » dresse le portrait sans fard d’adolescents à la dérive. Renversant !
Membres d’un club de natation, des jeunes Hongrois shootés aux jeux vidéo violents, au porno et aux substances illicites tentent de noyer leur ennui entre deux compétitions en se procurant le maximum de sensations fortes. Meneur de la bande, le beau et cynique Greg, fils d’une famille pleine aux as, embarque ses potes et ses copines peu farouches dans une virée nocturne à bord de son bolide lorsqu’il renverse un cycliste. Problème, Greg n’a pas le permis et ne veut pas avoir des problèmes avec la justice à cause d’un loser à bicyclette qui s’est mis en travers de sa route. Il décide de laisser sa victime sur le bas-côté pour continuer son chemin comme si de rien n’était. Et ce ne sont pas La Bouée, Dany, Vicky, Nicky et compagnie qui vont le contrarier, eux qui obéissent à ses moindres caprices et dépendent de la dope qu’il dispense à gogo…" La suite sur parismatch.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire