samedi 25 novembre 2017

Viktor Orban contre George Soros, une croisade dangereuse

"Editorial. Depuis des mois, Budapest a fait du financier-philanthrope l’ennemi public numéro un du pays. Une croisade symptomatique de la dérive autoritaire et populiste dans laquelle la Hongrie est en train de se laisser entraîner.
Le premier ministre hongrois, Viktor Orban, est assuré de remporter le combat singulier, mais ô combien symbolique, qu’il a engagé contre le milliardaire d’origine hongroise George Soros. Le résultat de la consultation lancée par M. Orban le 1er octobre et auquel les électeurs hongrois devaient répondre jusqu’au 26 novembre sera connu dans les prochains jours. Mais il ne fait aucun doute. Soutenue par une imposante campagne publicitaire et médiatique, la dénonciation virulente du « plan Soros » devrait être plébiscitée." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire