mercredi 6 juin 2018

La "résistible" ascension de Viktor Orban

"L’écrivain Mabrouck Rachedi croque l’actualité. Ce mois-ci, l’auteur de “Tous les hommes sont des causes perdues” évoque le triomphe de Viktor Orbán aux législatives hongroises.
Douze ans que ça dure et la Hongrie en reprend pour quatre. Viktor Orbàn a été réélu Premier ministre pour la quatrième fois. Son premier mandat avait duré de 1998 à 2002 puis, après une cure d’opposition de huit ans, il était revenu au pouvoir à partir de 2010 pour ne plus le lâcher.
D’abord libéral puis conservateur, son fonds de commerce a dérivé vers le populisme et l’extrême droite. Contrairement à l’idée reçue que les extrêmes profitent de la désaffection des électeurs, le leader du Fidesz (union civique hongroise) a amélioré son score précédent avec un taux de participation plus élevé. Celui qui est surnommé par ses opposants “Viktator”, contraction de son prénom et de “dictateur”, s’offre à nouveau la majorité des deux-tiers qui permet de modifier la Constitution. Un droit dont il a usé pour y faire inscrire en 2012 des références controversées aux racines chrétiennes et à l’Histoire millénaire du pays." La suite sur lecourrierdelatlas.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire