vendredi 15 juin 2018

Un nouvel «axe alpin» se constitue en Europe contre les migrants

"L'Italien Matteo Salvini, l'Autriche de Sebastian Kurz et Horst Seehofer, ministre allemand de l'Intérieur, forment un nouveau pôle anti-immigration après celui réunissant la Hongrie, la Pologne, le République tchèque et la Slovaquie.

Finalement, Viktor Orban pourrait avoir gagné. Le maître de Budapest fut le premier à dresser des barbelés contre l'exode, celui des Syriens en août 2015. Sa prophétie n'est pas loin de se réaliser quand l'Italie, jusqu'ici ouverte à la misère du monde, renvoie en pleine mer un bâtiment chargé de 629 migrants africains. Basculement. Électrochoc. Malgré le trouble d'Angela Merkel et les blâmes d'Emmanuel Macron, la question pour l'Europe n'est plus de savoir si elle doit renforcer sa frontière commune. Mais si elle peut encore éviter le retour aux barrières nationales. En trois ans, l'exception hongroise s'est propagée à toute l'Europe centrale. Varsovie, Prague et Bratislava jurent avec Budapest que la religion musulmane n'est pas ..." La suite sur lefigaro.fr (article payant)
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire