mardi 5 juin 2018

Un 4 juin en Hongrie : entre « deuil » des territoires perdus et fête de l’« unité nationale »

"Depuis le retour au pouvoir du conservateur nationaliste Viktor Orban en 2010, la date anniversaire du traité de Trianon, par lequel la Hongrie a perdu deux tiers de son territoire en 1920, est devenue la « journée de l’unité nationale ». La Croix a suivi ce jour si particulier, des commémorations de rue jusqu’à l’amphithéâtre du parlement.
Ils se sont donné rendez-vous ce matin à 10 heures dans le centre de Budapest, pour marcher vers le parlement. Aujourd’hui 4 juin, quelques centaines de Hongrois, armoiries médiévales de leur ville en main, ont marqué cette journée si spéciale dans l’histoire du pays. Le 4 juin 1918 à 16 h 34 précisément – les cloches des églises seront là aujourd’hui pour marquer le funeste événement – le traité de Trianon était signé en France, et la grande Hongrie perdait les deux tiers de sa surface et de sa population." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire