samedi 15 décembre 2018

A Pécs, dans le sud de la Hongrie, « ces manifestations ne ressemblent pas aux autres »

"Hier soir, environ 500 personnes se sont retrouvées à l'appel du jeune parti libéral Momentum sur une placette du centre-ville de Pécs. La colère sociale exprimée à Budapest commence à irriguer timidement le reste du pays.
Pécs, correspondance - Vendredi soir, sur les coups de dix-huit heures, plusieurs centaines de personnes (environ 500) ont commencé à se regrouper sur une placette du centre-ville de Pécs, une des deux grandes villes du sud de la Hongrie. Cette manifestation a été organisée par le petit parti libéral Momentum pour protester contre la loi dite "esclavagiste" sur la flexibilisation du temps de travail et contre une réforme de la justice, toutes deux votées mercredi dernier par le parlement dans une ambiance électrique . . ." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr (article payant)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire