mercredi 19 décembre 2018

En Hongrie, la vague de contestation divise

"Voici le lieu qui symbolise toutes les crispations politiques qui s’enracinent en Hongrie : le siège de la télévision publique à Budapest.
Des députés de l’opposition ont été expulsés manu militari des locaux ce lundi, alors qu’ils souhaitaient s’exprimer sur les ondes de la chaîne.
Depuis mercredi, c’est un véritable vent de fronde qui s’est levé dans le pays, avec l’adoption d’une loi qui assouplit drastiquement le droit du travail. Les employeurs pourront demander jusqu’à 400 heures de travail supplémentaires à leurs salariés par année, soit l'équivalent de 2 mois de travail." La suite et vidéo sur euronews.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire