samedi 15 décembre 2018

Hongrie. Troisième nuit de manifestations anti-Viktor Orban à Budapest

"L’opposition manifeste depuis plusieurs soirs dans la capitale du pays. C’est la réforme du droit du travail qui suscite cette mobilisation. Les employeurs pourront demander à leurs salariés d’effectuer jusqu’à 400 heures supplémentaires par an. La loi est qualifiée de « droit à l’esclavage » par ses opposants.
Le centre-ville de Budapest a été le théâtre vendredi d’une troisième nuit consécutive de manifestations anti-Orban, d’une virulence inédite, après l’adoption mercredi d’un assouplissement très controversé du droit du travail hongrois.
Rassemblées devant le parlement, de 2 000 à 3 000 personnes, âgées de 20 à 30 ans pour la plupart, ont une nouvelle fois défié les forces de l’ordre, jetant des bouteilles vers la police, qui a répliqué avec des gaz lacrymogènes, ont constaté des journalistes de l’AFP." La suite sur ouest-france.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire