mercredi 19 décembre 2018

Les défenseurs de la démocratie se rebellent contre "Viktator"

"La Hongrie se déchire... ou comment la télévision nationale est devenue en quelques heures le symbole d'un pouvoir qui "confisque" la démocratie. C'est ce que disent les manifestants qui tous les soirs désormais se retrouvent devant le siège de MTVA, ce service public qui ne leur donne plus la parole.
Peter Niedermuller, député de l'opposition : "La télévision publique hongroise est clairement la principale chaîne d’information pour les habitants des petits villages ou des petites villes en dehors de Budapest ou des grandes villes. Et nous n'avons aucune possibilité de transmettre notre message sur cette télévision d'État, et c'est la raison pour laquelle nous protestons. Il n'y a pas de liberté des médias ni de pluralisme des médias en Hongrie." La suite sur euronews.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire