vendredi 14 décembre 2018

Hongrie : interpellé lors d’une manifestation, un étudiant belgo-québécois risque la prison

"Un doctorant en sociologie né en Belgique et ayant passé l’essentiel de sa vie au Québec a été placé une quarantaine d’heures en garde à vue mercredi soir, après avoir été interpellé lors d’une manifestation nocturne contre la loi « esclavagiste » de flexibilisation du temps de travail.
Un ressortissant belgo-canadien, Adrien Beauduin, a été interpellé mercredi soir sur la place Kossuth devant le Parlement hongrois, lors de la manifestation nocturne contre la loi « esclavagiste » de flexibilisation du temps de travail. Selon des informations communiquées par son avocate, Kata Nehéz-Posony, au Courrier d’Europe centrale, les faits reprochés à Adrien constituent en Hongrie le crime de « violence sur personnes détentrice de l’autorité publique », pour lequel il encourt une peine allant de deux à huit années de prison." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire