lundi 17 décembre 2018

Hongrie: la télé publique, nouvel enjeu de la grogne anti-Orban

"Des députés d'opposition faisaient lundi à Budapest le siège de la télévision publique hongroise qu'ils accusent de partialité, au sixième jour d'une fronde anti-Orban déclenchée par l'adoption d'une loi assouplissant le droit du travail et cristallisant les mécontentements d'une partie de l'opinion.
Votée mercredi, la nouvelle législation porte à 400 le nombre d'heures supplémentaires que les employeurs pourront demander à leurs salariés chaque année, payables trois ans plus tard. Ce volume, qui représente l'équivalent de deux mois de travail, est jugé "exorbitant" par l'opposition et les syndicats, qui dénoncent la création d'un "droit à l'esclavage"." La suite sur afp.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire