mardi 18 décembre 2018

Violences et intimidations policières: en Hongrie aussi

"Depuis le 12 décembre, les manifestations se succèdent à Budapest et dans plusieurs villes hongroises. De façon inédite depuis qu'Orbán est au pouvoir, cette résistance fait face à l'usage de la force côté police. Des dizaines de manifestants pacifiques ont été placés en garde à vue et certains sont poursuivis pour violences en réunion.
Il a beau se répéter le déroulé des événements, il ne comprend pas la condamnation qui pèse sur lui. Adrien Beauduin, étudiant belgo-canadien à Budapest, a été arrêté par la police hongroise mercredi 12 décembre dans la soirée alors qu'il manifestait pacifiquement aux abords du parlement, dans le centre de la capitale. « Je me trouvais près de la police lorsqu'elle a chargé. Des manifestants avaient allumé un petit feu sur une décoration de Noël. Les gens tombaient, j'étais ballotté à droite à gauche, puis je me suis retrouvé de l'autre côté du cordon policier. C'est à ce moment-là que j'ai été arrêté. »" La suite sur blogs.mediapart.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire