mercredi 29 février 2012

Histoires parallèles Péter Nádas

"Dans un roman-fleuve, l'auteur hongrois réveille les tumultes de l'Histoire.
Devant ce livre, on peut hésiter, comme on le ferait devant une immense paroi à gravir à mains nues : dix-huit ans d'écriture, plus de cinq pour la traduction, et un demi-siècle d'histoire embrassé dans une chronologie heurtée où s'entremêlent destins collectifs et individuels. Péter Nádas, né en 1942 à Budapest, auteur de La Fin d'un roman de famille (1991) et du Livre des mémoires (1998), est un de ces écrivains hongrois qui, tel Péter Esterházy, affrontent la longue durée, brassant les décennies et les convulsions de leur pays. Ces Histoires parallèles, qui closent la trilogie, il serait vain de vouloir les résumer. Une multitude de personnages, une imbrication d'époques, depuis la Seconde Guerre mondiale jusqu'aux lendemains de l'effondrement du mur de Berlin, une écriture sous tension, des chapitres qui oscillent entre cruauté et intimité, tout cela compose une fresque démentielle qui n'autorise aucune dérobade au lecteur." La suite sur telerama.fr

Párhuzamos történetek, traduit du hongrois par Marc Martin, avec la collaboration de Sophie Aude | Ed. Plon, coll. Feux croisés | 1 148 p., 39 € (en librairie le 8 mars).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire