mercredi 22 février 2012

Modèles naturels et scénarios imaginaires dans les œuvres de Peter Eötvös, François-Bernard Mâche et Jean-Claude Risset les 23 et 24 mars 2012 CDMC Conservatoire de Paris

On pourrait être surpris, au premier abord, de voir les noms de ces trois compositeurs associés à un même projet. Mais un regard plus approfondi et attentif sur leurs oeuvres permet de déceler les traits musicaux qui les lient d’une manière évidente – sans qu'il y ait cependant entre eux échanges ou dialogues manifestes. Ce sont des compositeurs que l'on peut qualifier d'« indépendants », ayant tracé leurs chemins à l’écart des chapelles et des modes. Une partie de leur création est placée sous le signe varèsien d’un certain « futurisme idéaliste », à la recherche de sonorités nouvelles et de cadres structurels inouïs. Pour ce qui est du conflit éternel entre poétique formaliste et poétique guidée par le contenu ou l’expression, ils ont consciemment expérimenté les deux voies, bien que semblant manifester un penchant pour les références extra-musicales, comme l'utilisation de modèles naturels, scientifiques ou encore littéraires. Ils s’intéressent à l’exploitation musicale des langues et de la parole humaine. Et, enfin, le dernier aspect les reliant serait le théâtre musical, le théâtre instrumental ou le scénario musical imaginaire. François-Bernard Mâche et Peter Eötvös ont expérimenté le théâtre musical dès les années 1969-1970 et Jean-Claude Risset introduit la notion de « scénario sonore imaginaire » pour parler de ses oeuvres mixtes. Nous espérons que ces quelques aspects communs à l’écriture musicale des trois compositeurs ouvriront la voie à une rencontre scientifique riche en explorations analytiques et esthétiques.

/// Entrée libre, réservation 01 47 15 49 86


23 mars – CDMC (16 Place de la Fontaine aux lions, 75019 Paris)
9h30 – Accueil par Laure Marcel-Berlioz et Márta Grabócz
Modération : Pierre-Albert Castanet
9h45 – Une rencontre imaginaire: scénarios de type « duel » dans les œuvres des trois compositeurs
Márta Grabócz, Université de Strasbourg et IUF
10h15 – La dérive du modèle dans les œuvres pour quatuor à cordes de François-Bernard
Mâche
Jean-Marc Bardot, professeur agrégé, chercheur associé au CIEREC (Université Jean Monnet de Saint-Etienne)
10h40 – Analyser l’imaginaire dans la musique électroacoustique de Jean-Claude Risset
Pierre Couprie, Université de Paris-Sorbonne
11h05 – pause musicale – Peter Eötvös : Conte (musique électroacoustique)
11h20 - Les modèles naturels dans la musique de Peter Eötvös : entre inspiration compositionnelle et construction d’un idéal. L’exemple de Kosmos (1961-1999)
Marie Laviéville-Angelier, Université de Paris-Est Marne-la-Vallée

11h45 –La notion de scénario sonore imaginaire et son rapport à la perception et l’interprétation dans l’œuvre mixte Luraï de Jean-Claude Risset
Elsa Filipe, doctorante, Université de Paris-Sorbonne (OMF-MINT)
12h10 – Formal and Expressive Function in the Work of François-Bernard Mâche: Implications for Narrative Computer Composition
Daniel Brown, Université de Californie, Santa Cruz (Etats-Unis)
12h35- Déjeuner
Après-midi - Modération : Jean-François Boukobza

14h30 -- Enfouissement-Extraction. Les traces du temps écoulé dans la musique de Peter Eötvös et de François-Bernard Mâche
François-Gildas Tual, Professeur d’Analyse et d’Histoire de la musique, CRR de Grenoble
15h—L’art de peindre le drame selon Peter Eötvös
Pedro Amaral, compositeur, chef d’orchestre (Portugal)
15h25-- pause musicale - Jean-Claude Risset : Resonant Soundscapes : 1/Cloches, cuivres, métal ; 2/ Filtres ; 3/Plectres

15h45-17h45 - Table ronde en présence des compositeurs
Introduction à la discussion par Jean-Claude Risset : « Nature contre nature »

24 mars – Conservatoire National Supérieur de la Musique et de la Danse de Paris - Salle Emmanuel (209 Avenue Jean Jaurès, 75019 Paris)
Modération : François Madurell
9h30 – Des rapports entre sons de la nature, sons instrumentaux et sons électroniques dans quelques œuvres de François-Bernard Mâche et Jean-Claude Risset
Laurent Pottier, Université Jean Monnet, Saint-Etienne
10h—Des modèles naturels aux décors sonores inouïs : Lady Sarashina de Peter Eötvös
Béatrice Ramaut-Chevassus, Université Jean Monnet de Saint-Etienne
10h25—De l’emploi de modèles naturels et de scénarios imaginaires dans les premières pièces mixtes de Jean-Claude Risset : Little Boy (1968-1970), Dialogues (1975) et Inharmonique (1977)
Olivier Baudouin, professeur certifié, chercheur associé à MINT-OMF, Université de Paris-Sorbonne
10h50 —Pause musicale – Jean-Claude Risset : Resonant Soundscapes : 4/ Réverbéré ; 5/ Cloches, trompes
11h05—Le temps musical dans les œuvres de François-Bernard Mâche
Georges Bériachvili, pianiste, musicologue, Conservatoire de Houilles
11h30 – Invisible pour soprano et bande (1996) de Jean-Claude Risset : universalisme et métaphore
Pascal Pistone, musicologue, compositeur et chef d’orchestre, Université de Bordeaux III
11h50- Shadows de Peter Eötvös ou le scénario imaginaire des sons.
Aurore Rivals, docteur en musicologie, artiste
12h15 François-Bernard Mâche et l’UPIC de Iannis Xenakis : vers une redéfinition des contours mélodiques
Cyrille Delhaye, G.R.H.I.S. et Université de Rouen
12h40 – déjeuner

Modération : Philippe Lalitte

14h30 – La trame électroacoustique dans Iter memor (1985) pour violoncelle et bande de François-Bernard Mâche
François-Xavier Féron, chercheur associé à l’équipe Analyse et Pratiques Musicales (IRCAM)
La pièce « Iter memor » sera intégralement jouée après l’intervention, par Hélène Latour, violoncelliste et François-Xavier Féron (partie électroacoustique)
15h 05 – Réalisme, phénomènes inouïs et continuité : à propos de la pièce Mutations et des premiers travaux scientifiques de Jean-Claude Risset (1964-1969)
Anne Veitl, chercheur
15h30 -- Le rapport entre art  et science dans les premières œuvres de Peter Eötvös
Bálint Veres, Université des Arts « Moholy -Nagy », Budapest (Hongrie)

Pause musicale : Cadenza pour flûte de Peter Eötvös, par Aurore Rivals
16h – Discussion finale, table ronde


18h30 --Concert dans la Salle Emmanuel du CNSMDP

1/ Peter Eötvös : Kosmos (1961-1999) pour piano par Georges Bériachvili
2/ Jean-Claude Risset : Nature contre nature (1996-2005) Quatre exercices rythmiques, pour percussionniste et sons fixés sur support
par Thierry Miroglio
3/ Peter Eötvös : Thunder - par Thierry Miroglio
4/ François-Bernard Mâche : Nocturne pour piano et sons enregistrés (1985)

par Georges Bériachvili

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire