vendredi 17 février 2012

La paille, la poutre… et Trianon

"Pour s’autoriser à faire des reproches, faut-il nécessairement être irréprochable ? Parmi les Vingt-Sept, certains se sentent, politiquement et/ou historiquement, «gênés» de donner des leçons.
Les débats sur la Hongrie, au sein du groupe PPE (conservateurs, première force politique du Parlement), ont parfois dérivé, en interne, sur des pailles et des poutres. Celle dans l’œil du voisin, celle qu’on a dans le sien." La suite sur dna.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire