dimanche 12 février 2012

Un phénomène nommé David Marton

"Ce 19 janvier, au sortir d'une répétition du Clavier bien tempéré, rien n'allait plus pour David Marton. Il restait à peine plus d'une semaine avant la première du 27 janvier, et le metteur en scène était fort déprimé. Yeux tristes, silhouette défaite, il promenait dans le hall d'entrée de la MC93 Bobigny un spleen des grands jours : "Je suis désespéré", avait-il laissé tomber à la fin d'un court entretien malaisé, entre interrogatoire et monologue.
La nouvelle création du metteur en scène hongrois a pourtant ouvert et conclu en beauté la 9e édition du festival Le Standard idéal à la MC93 de Bobigny. Depuis la saison dernière et son arrivée avec trois spectacles - Don Giovanni. Keine Pause, Wozzeck et Harmonia Caelestis -, David Marton, 36 ans, installé en terre berlinoise depuis 1996, fait partie des talents découverts par l'infatigable veille de Patrick Sommier, patron de la MC93." La suite sur lemonde.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire