mardi 14 mai 2013

La Hongrie protège ses terres convoitées

Par Hélène Bienvenu à Budapest
"En discussion au Parlement, une nouvelle loi agraire exige une relation très étroite entre l’exploitant et sa terre.
Andrea vit de sa ferme de 20 hectares du côté de Jászberény, dans l’est du pays. Elle dénonce le manque de transparence dans l’attribution des contrats de fermage. « Un jeune homme, que personne ne connaissait chez nous, a récemment remporté un appel d’offres pour une terre de 22 hectares. Je ne savais même pas qu’il y avait un appel d’offres en cours ! ».
En Hongrie, 500 000 hectares environ appartiennent à l’État et sont régulièrement mis en location à travers des appels d’offres. Du fait de sa qualité et de son prix (cinq à dix fois moins élevé qu’à l’Ouest), la terre hongroise attise les convoitises. Une grande partie des terres situées le long de la frontière autrichienne sont illégalement exploitées, en « sous-location », par des ressortissants autrichiens. À l’échelle du pays, près d’un million d’hectares échapperait au contrôle des autorités." La suite sur la-croix.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire