mercredi 22 mai 2013

Le gouvernement hongrois a conclu un accord de partenariat stratégique avec la société pharmaceutique Sanofi

Communiqué de l'ambassade de Hongrie en France
 
L'accord stratégique a été signé par le secrétaire d'État aux relations économiques extérieures et aux Affaires étrangères Peter Szijjártó et le Directeur général de Sanofi Hongrie Christophe Gourlet. Le secrétaire d'Etat a déclaré qu’outre sa stratégie économique d'Ouverture Vers l'Est, la Hongrie vise à maintenir une étroite coopération avec les grandes entreprises multinationales.
En termes de revenus, l'entreprise pharmaceutique est classée 17ème dans le pays et constitue le 9ème plus grand exportateur. Sanofi a investi 200 milliards de forints en Hongrie depuis 1991.

D’après Peter Szijjártó, la Hongrie est devenue un exemple de réussite européenne grâce aux efforts du peuple hongrois. La Hongrie appartient à un petit groupe d’Etat européens qui ont réussi à réduire leur dette publique et son déficit budgétaire de l’année dernière a atteint son plus bas niveau, a-t-il dit, ajoutant que le pays n'a pas perdu de sa compétitivité et que le nombre de personnes ayant un emploi a augmenté de 160 000.

Il a également exposé que cette année, la tâche la plus importante pour la Hongrie est d'atteindre la croissance – laquelle est déjà soutenue par les chiffres du PIB du premier trimestre.

En ce qui concerne le rôle de Sanofi en Hongrie, Peter Szijjártó a souligné que l'entreprise contribue au budget de la Hongrie à hauteur de 20 milliards de forints, sous la forme d'impôts et autres cotisations. En outre, Sanofi investit 20 % de son chiffre d'affaires annuel, quelques 10 milliards de forints par année dans la Recherche et Développement et réalise un volume d’échanges de 28 milliards de forints volume avec ses fournisseurs hongrois, a-t-il précisé.

De son côté, le Directeur général de Sanofi Hongrie Christophe Gourlet a déclaré que cet accord était important pour Sanofi dans la mesure où la société vise à établir un environnement commercial stable et prévisible pour l'industrie pharmaceutique. Selon lui, ceci passe par l'intensification des discussions avec les autorités pouvant favoriser une présence à long terme de l'entreprise en Hongrie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire