samedi 11 mai 2013

“Viktor Orbán : Nous avons décidé, nous ne cédons pas à la pression de Bruxelles”

"La Commission européenne pourrait abandonner la procédure pour déficit excessif engagée contre la Hongrie, "à condition qu'elle reste bien sur la voie de la consolidation budgétaire".
Le 3 mai, Bruxelles a reconnu que le déficit hongrois était nettement sous les 3% du PIB en 2012, mais qu'il devrait repasser légèrement au-dessus de ce seuil en 2013 et en 2014.
Le gouvernement dirigé par Viktor Orbán a annoncé qu’il prendra des mesures "compatibles avec la politique économique et sociale du pays", c'est-à-dire qu’il refusera "les mesures exigées par l'Union des autres pays : pas d'augmentation d’impôt sur les particuliers ou sur les PME et pas de baisse des dépenses sociales"." Source : presseurop.eu

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire