jeudi 4 février 2016

Les pays de l’Est rejettent tout frein à l’immigration

"Londres et Bruxelles devraient revoir le projet d’accord qui vise à éviter le Brexit. L’idée de limiter la libre circulation des personnes est jugée discriminatoire.
Le projet d’accord négocié entre Bruxelles et Londres pour éviter le Brexit – la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) –, plus particulièrement la partie concernant la libre circulation des personnes, ne satisfait pas les pays membres d’Europe de l’Est. De Varsovie à Budapest en passant par Prague, Vilnius et Sofia, l’idée du «frein d’urgence» pour limiter l’immigration en suspendant les allocations sociales est jugé discriminatoire." La suite sur letemps.ch

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire