samedi 6 février 2016

Miklós Fehér, étoile filante

"La Hongrie l’imaginait en néo-Puskás des années 2000. Prêt à ramener des Magyars bas de plafond dans le Who’s Who du football mondial. S’il a accumulé les déceptions avec le Nemzeti 11, Miklós Fehér s’est en revanche bâti une stature au Portugal entre Porto, Braga, Salgueiros et le Benfica après trois saisons de chauffe à Győr. Jusqu’à ce qu’un infarctus le tue non loin d’un rond central en janvier 2004.
D’ordinaire, les gars de Trollfoci.hu sortent le sniper quand ils jactent sur le foot hongrois. Collectionnant les perles d’István B. Hajdú (le Christian Jeanpierre danubien) ou taclant la cupidité de l’attaquant Krisztián Németh désertant Kansas City et la MLS pour les pétrodollars qataris d’Al-Gharafa. Mais le 25 janvier dernier, les Kleenex remplaçaient les scuds en souvenir d’un dénommé Miklós Fehér. Logique : «  Miki  » décédait subitement sur le gazon il y a douze piges, précédé d’un semestre par Foé." La suite sur sofoot.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire