mercredi 26 septembre 2018

Chine : les questions sur les investissements en Hongrie restent sans réponse

"Les motivations et les conséquences des efforts déployés ces dernières années par la Hongrie pour renforcer ses liens avec Pékin sont sous le feu des projecteurs et des élus, ce qui retentit dans les médias locaux.
Lors d’un voyage dans ce pays d’Europe centrale en 2011, l’ancien Premier ministre chinois Wen Jiabao a déclaré que la Hongrie deviendrait une porte d’entrée sur le marché européen. Le voyage de Wen Jiabao a marqué la première rencontre du « Format 16+1 » (seize pays d’Europe et la Chine) et le début des efforts de Chine pour influencer la Hongrie.
Introduite officiellement en avril 2012, l’Initiative 16+1 est un programme de Pékin visant à intensifier la coopération avec 11 États membres de l’Union européenne et 5 pays des Balkans : Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Croatie, Estonie, Hongrie, Lettonie, Lituanie, Macédoine, Monténégro, Pologne, République tchèque, Roumanie, Serbie, Slovaquie et Slovénie. L’initiative appelle à une coopération économique avec la Chine dans de nombreux domaines, incluant l’infrastructure, les finances et la technologie." La suite sur epochtimes.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire