mardi 18 septembre 2018

Hongrie. Le Conseil de l'Europe critique la violence des expulsions de migrants

"Des membres du Comité européen de prévention de la torture, après leur rencontre avec des étrangers renvoyés en Serbie par la Hongrie, ont remis un rapport dénonçant des violences et abus policiers lors des arrestation et opérations de renvoi. Budapest a répliqué point par point à ces conclusions, lundi.
Le Conseil de l'Europe a dénoncé mardi, dans un rapport, les fréquents mauvais traitements subis par les migrants quand ils sont renvoyés de Hongrie en Serbie, Budapest répliquant en dénonçant un document « inexact », « davantage de nature politique que professionnelle »
Des membres du Comité européen de prévention de la torture (CPT), organe spécialisé de l'organisation intergouvernementale basée à Strasbourg, se sont rendus en octobre 2017 en Hongrie dans deux zones de transit où étaient réunis des migrants, et ils sont également allés interroger des étrangers refoulés par la Hongrie et renvoyés en Serbie
Selon les témoignages et preuves recueillis, le comité a conclu que la Hongrie faisait des efforts pour offrir « des conditions matérielles convenables » dans ses centres de rétention, même si les conditions y sont « trop carcérales », notamment pour les familles avec enfants. Aucune allégation de mauvais traitements n'a été recueillie dans les zones visitées, est-il souligné. 
En revanche, lors des arrestations et des opérations pour les renvoyer de l'autre côté de la frontière, en Serbie, ils sont souvent violentés. Le système mis en place pour prévenir les abus policiers est « très inefficace » et la Serbie ne constitue pas non plus un pays sûr où renvoyer les migrants, note le rapport du CPT." La suite sur ouest-france.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire