lundi 17 septembre 2018

Le phénomène Annie Fischer

"La pianiste hongroise Annie Fischer bénéficia d’une renommée internationale au XXe siècle.  Annie Fischer naît le 5 juillet 1914 à Budapest, dans une famille juive. Enfant prodige, elle fait ses débuts à l’âge de huit ans, interprétant sur scène le Premier Concerto pour piano, en ut majeur, de Ludwig van Beethoven. Elle étudie à l’académie Franz-Liszt de sa ville natale, auprès d’Arnold Székely et d’Ernő Dohnányi. En 1926, elle donne son premier concert à l’étranger : elle interprète à cette occasion le Concerto pour piano, en la majeur (K. 488), de Wolfgang Amadeus Mozart et le Concerto de Robert Schumann avec l’Orchestre de la Tonhalle à Zurich. En 1933, elle remporte le premier prix au concours Franz Liszt de Budapest quand son interprétation de la Sonate pour piano, en si mineur, de Liszt surprend, par son brio et sa maturité, le jury comme le public. Quatre ans plus tard, elle épouse le musicologue Aladár Tóth. En 1941, tous deux fuient l’antisémitisme qui ne cesse de croître en Hongrie ‒ comme dans l’Allemagne nazie ‒, et émigrent en Suède.  Le couple rentre en Hongrie après la Seconde Guerre mondiale." La suite et vidéo de concerts sur francemusique.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire