mardi 18 septembre 2018

Orban ne veut pas de garde-frontières européens en Hongrie

"Budapest - Le Premier ministre hongrois Viktor Orban s'est vivement élevé lundi contre la proposition européenne de faire de l'agence européenne de garde-frontières une force susceptible de déployer ses effectifs aux frontières de l'UE, y voyant une atteinte à la souveraineté de son pays.

"Il est inacceptable que Bruxelles veuille priver la Hongrie de ses droits à protéger ses frontières", a déclaré le dirigeant ultraconservateur et hostile à l'immigration devant le parlement de Budapest.

"Nous ne voulons pas renoncer à notre droit de défendre nos frontières, personne ne peut nous enlever le moindre iota", a poursuivi M. Orban qui semblait ainsi évoquer, sans le nommer directement, le projet de la Commission européenne de renforcer significativement l'agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes (nouveau nom de Frontex depuis 2016) en proposant qu'elle puisse disposer d'ici 2020 de 10.000 agents mobilisables aux confins de l'Union." La suite sur romandie.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire