mercredi 26 septembre 2018

Les études de genre, un savoir en danger ?

"En Hongrie, deux universités ont perdu leur accréditation pour des programmes concernant le sujet. De la Pologne à la Turquie, des Etats-Unis à la France, les chercheurs subissent pertes de financement, mais aussi tentatives d’intimidation. Pourquoi le «genre» préoccupe-t-il tant les projets populistes et les extrémistes actuels ?
En août, le gouvernement Orbán a annoncé la révocation de l’accréditation accordée aux programmes de maîtrise en études de genre. Ces formations sont actuellement offertes par deux institutions : la Central European University (CEU), liée au milliardaire George Soros, et l’université publique Eötvös Loránd (ELTE). Si cette décision ne met pas fin aux recherches sur le genre, elle risque de porter un coup fatal au développement de ce domaine d’études et menace de manière directe la transmission de ces savoirs. Elle constitue une ingérence directe du gouvernement dans l’organisation des études supérieures, sans consultation des autorités académiques. A ce titre, il s’agit d’un précédent dangereux en Europe." La suite sur liberation.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire