samedi 24 novembre 2018

Sargentini : «La majorité ne veut pas vivre dans une démocratie illibérale»

"Le Courrier d’Europe centrale est allé à la rencontre de l’une des bêtes noires des nationalistes hongrois, l’eurodéputée hollandaise Judith Sargentini. Celle-ci revient sur son rapport condamnant les dérives autoritaires du Premier ministre Viktor Orbán, voté à la majorité au Parlement européen le 12 septembre dernier.
(Correspondance à Bruxelles) – « Ah, vous parlez de tout ça ! » Judith Sargentini rit un instant. Un rire jaune. Puis, elle se retourne et saisit une liasse de journaux, posée tout près d’une fenêtre. À l’origine d’un rapport critiquant sans appel « un risque clair de violation grave par la Hongrie des valeurs sur lesquelles l’Union est fondée », voté à la majorité au Parlement européen le 12 septembre, l’eurodéputée originaire des Pays-Bas n’a depuis pas été décrite en des termes très élogieux dans la presse hongroise." La suite sur courrierdeuropecentrale.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire