mardi 26 avril 2011

« Csillag » de Clara Royer - Note de lecture de Sophie Képès


« Csillag » de Clara Royer, éd. Pierre-Guillaume de Roux, 292 pages, 18,90€

Un roman français au titre hongrois, voilà qui ne manque pas d’audace !
Une intrigue subtilement construite où le mensonge et la vérité s’enchevêtrent, où les révélations se succèdent, chacune infléchissant la précédente jusqu’à ce que le tableau soit achevé. Un style lumineux, avec des trouvailles heureuses, des carambolages lexicaux qui surprennent et séduisent. Une narratrice au tempérament complexe, déroutant, attachant. Lorsqu’apparaît une célèbre figure d’exilé hongrois, la grande Histoire vient écraser de tout son poids les piètres histoires individuelles. A l’issue de cette quête d’identité, l’auteur a l’intelligence de nous faire gâce du happy-end de rigueur : que demander de plus ? La seule véritable bonne nouvelle chez les humains, c’est de découvrir qu’on a grandi.
Le roman de Clara Royer inaugure à la fois sa carrière de romancière et une toute nouvelle maison d’édition. On salue le papier soyeux, le format séduisant, la maquette élégante. Bonne chance et long avenir à tous les deux !
Sophie Képès

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire