vendredi 31 janvier 2014

Le cinéaste hongrois Miklós Jancsó est mort

"Ça se passe un vendredi, à la rédaction de Télérama. On annonce, à la cantonade : « Miklós Jancsó est mort ! » « Qui ? », demandent les présents de moins de trente ans. « Qui ? » enchainent ceux de moins de quarante ans. Bon. Ouvrons le Dictionnaire Larousse du Cinéma, notice de Barthélémy Amengual : « Marxiste de formation, [Jancsó] n'a fait que des films d'histoire, de l'histoire hongroise pour commencer, les vicissitudes politiques passées devant aider et éclairer la politique d'aujourd'hui. » Donc, à la fin des années 70, pas un ciné-club digne de ce nom ne peut se passer de Psaume rouge (1972), ode poétique en 27 plans-séquences où Jancsó règle ses comptes au stalinisme – qu'il avait pourtant embrassé – en chantant la Hongrie de toujours." La suite sur telerama.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire