jeudi 18 décembre 2014

Egri Erbstein, le professeur divin

"Survivant des deux guerres mondiales, Hongrois juif mort dans le drame du Superga, Erno Egri Erbstein est une de ces légendes oubliées du football. Mais c’était surtout un immense entraîneur. Celui du Grande Torino.
4 mai 1949, colline de Superga, aux alentours de Turin. Par terre, près de la basilique qui surplombe les environs, des dizaines de corps, recouverts d’un drapeau vert, blanc et rouge. Le drapeau italien. Le cadavre de l’entraîneur de l’équipe est également caché par le même drapeau, mais les couleurs sont alignées horizontalement, comme le drapeau hongrois. Ce jour-là, trente-et-une personnes sont mortes. Toutes revenaient du jubilé de Francisco Ferreira, disputé la veille face au Benfica, et faisaient partie du Grande Torino, une des plus grandes équipes de l’époque. À leur tête, un technicien hors-pair, survivant des deux guerres mondiales en dépit de sa religion: Egri Erbstein." La suite sur cahiersdufootball.net

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire