jeudi 18 décembre 2014

Lancement discret d'un dispositif pour évaluer l’État de droit en Europe

"Les ministres des Affaires européennes ont décidé le 16 décembre qu’un « dialogue » sur le respect de l’État de droit en Europe se tiendra chaque année au sein du Conseil. Un projet minimaliste face à des problèmes de fonds posés par la Hongrie ou la Roumanie par exemple.
L’État de droit est régulièrement violé en Europe. C'est le cas en Hongrie, par exemple, où le gouvernement du premier ministre Viktor Orbán a mis en place une loi controversée sur les médias, a profondément renforcé son contrôle sur la banque centrale et sur son système judiciaire. Même chose en Roumanie, où le premier ministre de centre gauche, Victor Ponta, a tenté d’assujettir la cour constitutionnelle et a eu recours à des ordonnances d’urgence modifiant les statuts d’institutions fondamentales." La suite sur euractiv.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire