samedi 20 décembre 2014

En 2015 le prix Nicole Bagarry Karatson revient à Sophie Kepes Vendredi 13 février 2015 à 19 h Institut hongrois

Institut hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Informations : accueil@instituthongrois.fr
+33 1 43 26 06 44

En 2015 le prix Nicole Bagarry Karatson revient à Sophie Kepes à deux titres.

Elle poursuit la découverte des romans de Julia Székely (1906-1986). Seul l’assassin était innocent (Bűnügy,1941) à paraître en mai cette année aux éditions Phébus, est un thriller psychologique rigoureusement composé qui progresse par l’introspection de six personnages et les interventions d’un policier romancier, une action où la critique sociale se fait à travers la mise à nu fort moderne des mécanismes de l’inconscient.
D’autre part la distinction récompense la traductrice pour les services brillants fidèlement rendus à l’oeuvre de Dezső Kosztolányi exemplifiés ici par les récits de Kornél Esti, 1933 (Editions Cambourakis, 2009, rééd. en poche 2012) Selon la fiction l’auteur devenu avec l’âge un bourgeois rangé, aligne ici sur le mode picaresque les actes gratuits pendables de son double qui a gardé toute la fantaisie subversive de l’adolescence et fournit à la postérité un stimulant bréviaire d’anticonformisme.
Informations : accueil@instituthongrois.fr | +33 1 43 26 06 44
Entrée libre

2 commentaires:

  1. Merci pour l'info.
    A noter que Sophie Kepes fut déjà la traductrice de Júlia Székely pour "Rue de la Chimère" (A repülő egér)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%BAlia_Sz%C3%A9kely
    http://passagealest.wordpress.com/2013/07/07/julia-szekely-rue-de-la-chimere/

    RépondreSupprimer
  2. Merci michartpoesho. En effet, et elle est aussi la traductrice de Kornél Esti, nouvelles de Dezsö Kosztolanyi, Cambourakis, 2009 – poche, 2012.
    Sa bibliographie est disponible sur son site
    http://www.enfantsdeboheme.com/

    RépondreSupprimer