mardi 9 février 2016

Les pays de l'Est eurosceptiques peuvent-ils casser l’Europe?

"Depuis la victoire des conservateurs en Pologne, les pays eurosceptiques en Europe semblent se renforcer au sein du «groupe de Visegrad» (du nom d’une ville de la Hongrie du Nord). Un groupe composé de la Hongrie, de la Pologne, de la République tchèque et de la Slovaquie. Le signe durable d’une coupure entre Européens de l’Est et de l’Est au sein de l’UE ?
Depuis les élections législatives et la victoire du parti Droit et Justice (PiS) en octobre 2015, la Pologne s’est dotée d’un gouvernement conservateur. Conséquence: la politique de Varsovie s’est beaucoup durcie. En quelques mois, le gouvernement a réformé le Tribunal constitutionnel, contre-pouvoir capable de perturber la mise en œuvre de ses réformes. Il a changé les dirigeants des médias publics. Et il a annoncé une taxation des banques et des hypermarchés." La suite sur geopolis.francetvinfo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire