mardi 2 février 2016

Pensée et Cinéma II : Béla Tarr au cinéma Le Cratère les 25, 26 et 27 février 2016 à Toulouse

Cinéma Le Cratère, (95 Grand rue Saint Michel, 31400 Toulouse) :

Trois journées-événement consacrées à Béla Tarr, cinéaste hongrois contemporain « majeur et pourtant trop méconnu ». C’est l’occasion pour tous de découvrir cette rétrospective de son œuvre, avec l’accompagnement de Corinne Maury, Maitre de conférences en Audiovisuel à l’Université Toulouse Jean-Jaurès Le Mirail. A son initiative, une passionnante journée d’études s’était tenue au Mirail en 2014. Le 26 février, elle présentera à Ombres Blanches la première monographie française consacrée à Béla Tarr, ouvrage collectif dont elle est co-auteur avec Sylvie Rollet, (professeure en études cinématographiques à l’Université de Poitiers), intitulé « Béla Tarr, de la colère au tourment ».

Voici le programme de ces Journées, élaborées par Le Cratère, que vous trouvez aussi en pièce-jointe, avec des projections de films inédits à Toulouse. Je vous recommande d’ouvrir le lien joint sous ce programme, pour avoir le détails des rencontres et la présentation des films :

LE CRATÈRE présente : Pensée et cinéma #2 BÉLA TARR
Les films sont accompagnés par Corinne Maury
co-auteure avec Sylvie Rollet de Béla Tarr - De la colère au tourment (Edition Yellow Now, 2016)
25, 26, 27 Février 2016
Jeudi 25 février
18h30 / I USED TO BE A FILMMAKER
+ rencontre avec Corinne Maury
Séance gratuite
20h30 / LE CHEVAL DE TURIN
Vendredi 26 février
18h / Librairie Ombres Blanches présentation du livre Béla Tarr, De la colère au tourment avec Corinne Maury
20h30 / RAPPORTS PRÉFABRIQUÉS précédé du court-métrage VISIONS D’EUROPE
Samedi 27 février
14h / SATANTANGO
En partenariat avec l’Association Franco-Hongroise de Midi-Pyrénées + REPAS (5€)


“Je déteste les histoires, parce que les histoires font croire qu’il s’est passé quelque chose. Or, il ne se passe rien, on fuit une situation pour une autre.
De nos jours, il n’y a que des situations, toutes les histoires sont dépassées, elles sont devenues lieux communs, elles sont dissoutes en elles-mêmes.
il ne reste que le temps. la seule chose qui soit réelle, c’est probablement le temps.”
Béla Tarr
Le cratère en partenariat avec : Numéro 7 / Association franco-hongroise de Midi-Pyrénées / Ombres Blanches / ESAV / Corinne Maury
 

cinemalecratere.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire