mercredi 3 février 2016

Hongrie. La charge des humoristes pour rendre fou Viktor Orbán

"Un collectif de journalistes satiriques est entré en résistance contre la politique anti-immigration du Premier ministre hongrois. Pour ce faire, ils ont créé un parti qui prend pour emblème un canidé mutant.
Et si la résistance à la politique du Premier ministre hongrois Viktor Orbán passait par le rire ? “Lorsque Orbán a pris le pouvoir, la première contestation contre les barbelés aux frontières avec la Serbie et la Croatie est venue d’un collectif de militants et de satiristes rassemblés autour de Gergely Kovacs, un graphiste et ancien étudiant en sociologie”, écrit le quotidien de Zagreb Jutarnji List." La suite sur courrierinternational.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire