mercredi 6 avril 2016

Ferenczi, « l'enfant terrible » de la psychanalyse

"Ferenczi, le wise baby de la psychanalyse – littéralement l'enfant sage, ou encore le« nourrisson savant », qui en « sait » plus que les parents eux-mêmes – est aussi l'enfant terrible de la psychanalyse. La correspondance Freud/Ferenczi témoigne en effet des relations ambivalentes entre le fondateur de la psychanalyse et celui qui, né en 1873 et mort en 1933, inspira l'École psychanalytique de Budapest (Michael Balint, Alice Balint, Vilma Kovacs ...). Wladimir Granoff est le premier psychanalyste à avoir traduit l'article de Ferenczi intitulé Confusion de langue entre les adultes et l'enfant, Lagache et Lacan s'étant intéressés à Ferenczi avant même la traduction de Thalassa et de ses oeuvres complètes." La suite sur nonfiction.fr

Titre du livre : Présence de Ferenczi : Un colloque international à Paris
Auteur : Pierre Sabourin, Elena Adam, Mireille Fognini
Éditeur : Erès
Titre original : Revue Le Coq-Héron n° 223
Collection : Le Coq-Héron
Date de publication : 04/02/16
N° ISBN : 978-2749248752

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire